4.9

Note testeurs

Les pilules combinées auraient la réputation d’être très efficace contre une grossesse non désirée, mais il y aurait un souci : il faudrait les prendre à une heure fixe tous les jours, pendant 21 jours puis observer une pause de 7 jours, avant de reprendre la plaquette.

Avec cet intervalle sans pilule, le risque d’oubli lors de la reprise serait alors augmenter.

Acheter Zoely

Qu’est-ce qu’on trouve dans ZOELY ?

 

ZOELY, serait une pilule contraceptive combinée monophasique (même dose de principes actifs dans tous les comprimés) qui réduirait ce risque d’oubli à la reprise. Pourquoi ? Tout simplement parce que ZOELY contiendrait 24 pilules actives (avec les principaux actifs qui seraient des hormones) et 4 pilules placebo (sans hormones, pour garder les habitudes), et qu’une fois, la plaquette de 28 pilules finies, une nouvelle serait directement entamée. De ce fait, les habitudes seraient ancrées et le risque d’oubli moindre.

ZOELY contiendrait 2,5mg d’acétate de nomégestrel et 1,5mg d’estradiol par comprimé actif. Les comprimés non actifs ne contiendraient pas d’hormones.

Cependant, pour les personnes qui auraient une intolérance au lactose, il serait préférable d’aviser leurs médecins avant la prise du médicament car ZOELY contiendrait  du lactose monohydraté.

Comment ZOELY agit?

 

Grâce aux hormones contenues dans les pilules actives de ZOELY, qui seraient similaires à celles trouvées naturellement dans le corps féminin, deux actions importantes seraient recensées : l’ovulation ne pourrait avoir lieu et il y aurait une modification de la glaire cervicale. Ainsi, il n’y aurait pas d’œuf à féconder, ni de spermatozoïdes qui iront féconder l’œuf. De ce fait, la femme serait complètement protéger contre une grossesse durant son traitement au ZOELY. Et tout comme les contraceptifs oraux estroprogestatifs (COEP), ZOELY aurait une triple action (voir schéma ci-dessous).

Pour faciliter d’utilisation, les pilules de ZOELY seraient numérotées de 1 à 24 pour les pilules blanches actives et de 25 à 28 pour les pilules jaunes placebo.Comment prendre ZOELY ?

A l’entame de la plaquette, il faudrait prendre l’autocollant correspondant au jour de la prise du premier comprimé et le déposer sur la plaquette. Ceci aurait pour but de se remémorer le jour de la prise et de vérifier si les comprimés ont été bien pris.

Ensuite, il faudrait prendre le comprimé numéroté 1 pour le premier jour de la prise et continuer la prise d’un comprimé par jour à une même heure et suivant les numérotations et jusqu’à la dernière pilule.

Une fois les 28 pilules finies, il faudrait entamer une autre plaquette et suivre les instructions ci-dessus.

Comme ZOELY comprendrait des pilules blanches actives et des comprimés jaunes inactives, en cas d’oubli, les mesures ci-après ne seraient valides que pour les pilules blanches. Il ne serait pas nécessaire de prendre plus de précaution en cas d’oubli d’une pilule jaune. Il suffirait juste de respecter les 4 jours de pause (équivalente à la prise de placebo) y compris le jour de l’oubli, et d’entamer la nouvelle plaquette, le 5ème jour (jour qui sera le 1er du nouveau cycle), ou jeter les pilules jaunes et entamer directement une nouvelle plaquette.Et en cas d’oubli ?

  • Si l’oubli datait de moins de 12heures : il faudrait prendre immédiatement la pilule oubliée et continuer le traitement comme d’habitude ;
  • Si l’oubli datait de plus de 12 heures: les mesures suivantes seraient à prendre suivant le numéro de la pilule oubliée :
    • Pour les pilules n°1 à 7: dès constat, il faudrait prendre la pilule oubliée. Ensuite, il faudrait prendre les autres pilules à l’heure habituelle de prise et en cas de rapport sexuel dans les 7 jours qui suivent l’oubli, il serait préférable de combiner la pilule  avec une méthode contraceptive de barrière.

Si l’utilisatrice avait eu un rapport sexuel pendant les 7 jours avant l’oubli. Il y aurait un risque de grossesse, dans ce cas, il serait conseiller de consulter un médecin.

  • Pour les pilules n°8 à 17: dès constat, il faudrait prendre la pilule oubliée. Ensuite, il faudrait prendre les autres pilules à l’heure habituelle de prise.

Dans le cas ou plus d’un comprimé aurait été oublié, combiner la pilule avec une méthode de contraception de barrière durant les 7 jours suivants.

  • Pour les pilules n°18 à 24: il y aurait deux potions.
    • Option 1: Prendre immédiatement la pilule oubliée, et continuer de prendre le reste des pilules à l’heure habituelle. Puis lorsque l’utilisatrice arriverait aux pilules jaunes, il faudrait les jeter (tous les 4), et enchainer directement une nouvelle plaquette.
    • Option 2: Arrêter de prendre les pilules blanches et aller directement aux jaunes. A la fin de la prise des pilules jaunes, entamer une nouvelle plaquette.
  • Si l’utilisatrice ne savait pas le nombre de pilules actives oubliées dans une même plaquette, il faudrait qu’elle prenne l’option 1 et qu’elle combine une contraception de barrière durant les 7 jours qui suivent l’oubli.

En cas d’oubli d’une  ou plusieurs pilules blanches (actives), et que les règles ne survenaient pas comme d’habitude  au moment de la prise des pilules jaunes (placebo); il faudrait alors consulter un médecin car il y aurait un risque de grossesse.

Vomissements et diarrhées sévères

 

Si des vomissements ou des diarrhées apparaissent sous les 3 à 4 heures après avoir avalé la pilule, il se pourrait que les principes actifs (hormones) n’aient pas eu le temps d’être absorbés par l’organisme. Aussi, lors d’une prise de pilule blanche et que ces symptômes surviennent, il serait préférable de se référer au paragraphe ‘‘Et en cas d’oubli’’.

ZOELY, pilule de quatrième génération : parlons-en

 

Depuis la plainte formulée contre un laboratoire qui produit des pilules de 3ème génération, les mises en garde et les réticences sur les pilules de 3ème et 4ème  ont créé une polémique sur les comprimés hormonaux combinés (CHC) depuis 2013.

L’agence de médicament (ANSM) aurait confirmé  que les pilules de 3ème et 4ème générations seraient à l’origine de plus de 69% (1751 sur 2529) des cas d’accidents thromboemboliques veineux.

Aussi, pour limiter ces accidents, les médecins qui prescrivent des CHC devraient faire une recherche des facteurs risques chez leurs patientes. C’est pourquoi, une pilule contraceptive ne serait fournie que par ordonnance.

Avant de prendre ZOELY, afin de réduire les risques, les questions courantes que devrait poser le médecin seraient au moins : l’âge, le tabagisme, les antécédents familiaux, l’indice de masse corporelle (IMC), l’état de santé général de la femme. Il faudrait aussi une surveillance sur la tension artérielle, la glycémie et  faire un bilan lipidique durant la prise du médicament.

Découvrez aussi :