QVAR Autohaler serait une solution pour inhalation buccale dans un flacon pressurisé avec embout buccal de 200 bouffées.

La substance active serait le dipropionate de béclométasone et les excipients sont l’éthanol anhydre et le norflurane. Le dipropionate de béclométasone serait un glucocorticoide de synthèse utilisé par voie inhalée pour une action anti-inflammatoire locale.

Ce serait un traitement anti – inflammatoire de l’asthme persistant.

L’asthme serait qualifié de persistant léger quand les symptômes diurnes  se manifesteraient plusieurs fois par semaine ou quand les symptômes nocturnes apparaissent plus de deux fois par mois.

Qvar s’adresserait surtout aux patients qui présenteraint des difficultés pour l’utilisation des aérosols classiques sans chambre d’inhalation

Acheter Qvar Pas Cher

L’asthme serait qualifié de persistant modéré si l’on note l’existence de symptômes diurnes quotidiens, de crises modifiant de manière sensible la qualité du sommeil et les activités du patient cumulés avec des crises d’asthme nocturne plus de 1 fois par semaine et l’utilisation quotidienne de bêta-2 mimétiques inhalés d’action brève.

L’asthme persistant sévère serait la pathologie où l’on observerait des crises permanentes et une limitation des activités physiques.

L’action lente de QVAR explique qu’il ne serait pas indiqué pour le traitement de la crise d’asthme. En cas de crise, il serait judicieux de mise en œuvre un bronchodilatateur d’action rapide et brève par voie inhalée.

Une aggravation des symptômes pourrait signifier l’existence d’une infection qu’il faudrait traiter rapidement. Une consultation du médecin s’imposerait de manière urgente.

L’indication de la béclométhasone serait essentiellement la prévention des crises d’asthme. Elle n’a pas d’action dans les cas de crises déclarées.

Si la nécessité d’un bronchodilatateur d’action rapide se fait sentir, il faudrait employer le médicament et attendre plusieurs minutes pour que le soulagement se fasse sentir avant d’employer QVAR qui s’adresserait à la prévention de l’asthme.

Une observation scrupuleuse de la posologie indiquée par le médecin traitant serait nécessaire pour éviter l’augmentation des effets secondaires.

Présentation

 

QVAR serait présenté sous deux formes :

Une solution dosée à 50 µg :
Chaque dose délivrée libèrerait 50 µg de dipropionate de béclométhasone équivalant à 40 µg de dipropionate de béclométhasone. Les composants non médicinaux seraient : gaz propulseur HFA-134a (hydrofluoroalcane-134a ou 1,1,1,2-tétrafluoroéthane) et éthanol.

Une solution dosée à100 µg :
Chaque dose délivrée libèrerait 100 µg de dipropionate de béclométhasone équivalant à 80 µg de dipropionate de béclométhasone du dispositif. Les composants non médicinaux seraient : gaz propulseur HFA-134a (hydrofluoroalcane-134a ou 1,1,1,2-tétrafluoroéthane) et éthanol.

Des solutions dosées à 80 µg et 40 µg seraient également disponibles.

Quel est le mode d’action de QVAR

 

QVAR seraitt un corticostéroïde pour inhalation. Il préviendrait les crises d’asthme en diminuant l’inflammation des poumons ce qui permettrait d’ouvrir les voies aériennes supérieures.

Il serait nécessaire de l’utiliser de manière régulière pour obtenir des résultats significatifs. On pourrait alors noter une diminution de la récurrence et l’intensité des crises d’asthme.

Un temps de latence de 1 à 2 semaines serait nécessaire pour obtenir les premiers résultats. La consolidation des effets du traitement serait sensible après la 3 è ou la 4 è semaine.

 

Comment  utiliser  QVAR

 

L’inhalation serait réalisée par un distributeur avec embout buccal du système Autohaler.

La dose nécessaire ne pourrait être administrée que si le patient procède à une profonde inspiration à travers l’embout buccal.

Il n’est pas nécessaire d’agiter le dispositif avant  l’emploi.

La procédure d’utilisation

 

  • ôter la protection de l’embout buccal,
  • actionner le levier en position « relevée » et maintenir le dispositif droit ; l’embout buccal serait alors en bas
  • insérer l’embout buccal dans la bouche et refermer les lèvres autour, après une expiration normale,
  • toujours maintenir l’embout par la bouche et procéder à une lente et profonde inspiration,
  • conserver l’air dans les poumons quelques secondes
  • le système devrait être réarmé par l’abaissement et le relèvement du levier après chaque utilisation. Après la délivrance de la dose, et en attendant la prochaine utilisation, le levier devrait être abaissée. Le capuchon de protection sera remis sur l’embout buccal.

Il serait indiqué de se rincer la bouche pour évacuer le produit après chaque inhalation du produit.

Pour assurer la propreté du dispositif, il serait nécessaire de procéder à un nettoyage systématique de l’embout buccal qui doit être nettoyé après chaque utilisation avec un tissu sec et propre. L’utilisation d’eau risquerait d’entraîner un dysfonctionnement du dispositif.

Il est interdit de souffler dans le dispositif.

Posologie recommandée

 

La posologie devrait être adaptée à chaque cas. Plusieurs facteurs devraient être pris en compte tels que l’âge et l’évolution de la maladie. Le traitement devrait s’ajuster à la dose efficace la plus faible pour éviter les effets secondaires. Habituellement, la dose journalière est répartie en 2 prises.

Comment fonctionne le traitement

 

Les posologies habituelles proposées sont:

  • Adulte:

oAsthme persistant léger à modéré: 200 à 400 µg en deux prises par jour.

Enfants de plus de 4 ans:

oAsthme léger à modéré: 100 à 200 µg en deux prises par jour.

oAsthme sévère:  300 à 400 µg en deux prises par jour.

Une fois la dose minimale efficace identifiée, et le malade stabilisé, le médecin pourrait procéder à une diminution progressive de la dose thérapeutique.

En cas d’oubli

 

L’oubli du traitement ne poserait pas de problème particulier. L’administration de la dose oubliée pourrait se faire immédiatement dès que l’oubli est constaté. Si l’oubli est constaté à un moment proche du prochain traitement, il ne serait plus nécessaire d’administrer la dose oubliée. La reprise du programme initial serait alors conseillée.

L’arrêt spontané du traitement serait déconseillé. Si vous souhaitez l’arrêter, consulter votre médecin.

Contre indications

 

QVAR serait contre indiqué dans les cas :

  • D’une allergie à la béclométhasone ou à l’un des composants du médicament
  • D’une bronchochectasie, un état asthmatique ou une crise d’asthme aigue
  • D’une infection fongique, tuberculeuse ou bactérienne non prise en charge

Effets secondaires

 

QVAR pourrait entraîner une aggravation de la crise d’asthme. Dans ce cas, consulter rapidement le médecin traitant.

Son utilisation pourrait entraîner une candidose de la bouche et de la gorge. Cette situation pourrait être évitée par un rinçage systématique de la bouche après chaque inhalation.

L’inhalation du produit pourrait générer une irritation de la bouche et de la gorge, des toux, et une voix rauque.

Des réactions allergiques comme des éruptions cutanées, des démangeaisons, des urticaires, des oedèmes de Quinck auraient été rapportées.

Certains patients auraient également noté l’apparition de glaucome et de cataracte.

D’autres effets indésirables pourraient être notés : des troubles du sommeil, de l’excitation, anxiété, dépression, irritabilité, des douleurs articulaires et des limitations de mouvements, des boursouflures du visage, des picotements ou engourdissements dans les bras et les jambes, de la douleur aux sinus et de la congestion, une détérioration des problèmes respiratoires (syndrome de Churg et Strauss),

Chez l’enfant des  troubles du comportement pourraient apparaître

L’usage prolongé, à forte dose, entrainerait des symptômes généraux comme la fragilisation de la peau et fragilisation du tissu osseux, des bleus et un retard de croissance chez l’enfant, une prise de poids rapide, une augmentation de la sudation.

L’augmentation de la glycémie ainsi des infections auraient été également rapportées.

QVAR contiendrait une substance susceptible de rendre positifs certains tests antidopage.

Aucune information ne fait état de  l’effet du médicament sur l’allaitement. L’avis du médecin est recommandé.

Sign In

Lost Password

Sign In

Xenical

XENICAL

PROMOTION EN COURS !
EN SAVOIR PLUS !
* OFFRE LIMITÉE