TRINOVUM

La pilule contraceptive serait le moyen le plus répandu pour écarter une grossesse non désirée. Ce moyen de contraception serait de deux (2) sortes : les pilules oestroprogestatives et les pilules progestatives.

Toutes les deux auraient pour vocation d’empêcher l’ovulation ; mais la différence entre les deux sortes de contraception orale serait que les pilules progestatives ne contiendraient qu’une seule hormone féminine, un progestatif, tandis que les oestroprogestatives en contiendraient deux, un estrogène et un progestatif.

Ce seraient ces hormones, similaires à ceux fabriquées naturellement par la femme, qui empêcheraient l’ovulation.

acheter trinovum pas cher

Comment choisir sa pilule ?

 

Avant toute prise de contraceptifs oraux, il serait préférable de consulter l’avis d’un médecin. Plusieurs facteurs entreraient en jeu pour le choix de sa pilule contraceptive.

Les avantages du TriNovum seraient multiples. Premièrement, son mode d’action : le TriNovum bloquerait l’ovulation, l’ovocyte immature serait infécondable car il ne serait pas libéré de la trompe de Fallope ; ensuite,  le TriNovum rendrait la glaire cervicale plus épaisse et limiterait ainsi la traversé des spermatozoïdes du vagin vers l’utérus ; enfin, le TriNovum modifierait l’endomètre en empêchant la nidation, au cas où les deux précédentes barrières n’auraient pas été efficaces. S’il n’y a pas de nidation, le processus de conception ne pourrait arriver à terme.

Deuxièmement, composés de deux (2) hormones le norethisterone et l’ethinylestradiol, le TriNovum agirait positivement sur la santé de la femme, en plus d’empêcher une grossesse.  Durant le traitement (la prise régulière de TriNovum), la femme aurait moins de risque de manquer fer. En effet, la durée des règles seraient plus courtes et la quantité réduite, ce qui défavoriserait une anémie et une carence en fer.

Toujours, durant la prise régulière de TriNovum, les cycles menstruelles deviendraient réguliers et les douleurs liées aux règles diminueraient, voire disparaitraient.

Un autre avantage lié au traitement au TriNovum, serait  la réduction du risque de contracter certaines maladies : les pathologies mammaires bénignes, les kystes ovariens, les maladies inflammatoires pelviennes et les grossesses extra-utérines.

En plus de la diminution des risques de contracter le cancer des ovaires et/ou de l’utérus durant le traitement, TriNovum protègerait même la femme au-delà de la prise du médicament.

Découvrez aussi :