LEVEST

Les pilules combinées seraient parmi les modes de contraceptions les plus efficaces, avoisinant les quatre-vingt-dix pour cent (99%). Chaque pilule combinée aurait sa spécificité : ce serait la quantité d’œstrogène contenue dans la pilule qui ferait sa force.

Ainsi, il y aurait les comprimés à faible résistance et à standard-force. Levest pilule contraceptive combinée, serait un comprimé standard-force.

Elles simuleraient une ovulation afin d’empêcher la libération d’un ovocyte. Dans ce cas, en absence d’ovule, la fécondation ne pourrait pas se faire Levest contiendrait cent cinquante microgrammes (150µg) de lévonorgestrel comme progestérone et trente microgrammes (30µg) d’éthinylestradiol comme œstrogène. Grâce à ces hormones synthétiques, Levest agirait de trois (3) manières pour éviter une grossesse :

  • Elles changeraient la texture de la glaire cervicale en la rendant plus épaisse. Dans ce cas, les spermatozoïdes auraient des difficultés à arriver au niveau de l’utérus ; et
  • Elles modifieraient la texture de l’endomètre. Dans ce cas, (s’il y avait eu fécondation), l’ovule fécondé ne pourrait pas s’accrocher à l’utérus (pas de nidation) et l’œuf serait juste expulsé.

Fabriqué par le laboratoire Morningside Pharmaceutiques, une plaquette de Levest contiendrait vingt-et-un (21) pilules combinées, dont le comprimé serait à prendre tous les jours pendant vingt-et-un (21) jours à une heure fixe. Dans ce cas, Levest assurerait une efficacité de quatre-vingt-dix-neuf pour cent (99%) pour éviter une grossesse et soulagerait les règles douloureuses, en plus de les rendre régulières.

Levest, pour qui ?

 

Réversible, d’une efficacité théorique supérieure à la stérilisation féminine (quatre-vingt-dix-neuf virgule sept pour cent -99,7%- pour les pilules  contre quatre-vingt-dix neuf virgule cinq pour cent -99,5%- pour la stérilisation), Levest serait pour celles qui ne voudraient pas d’enfants au moment où elles prennent le traitement ; mais qui voudraient en avoir plus tard ou du moins garder l’option d’enfanter.

Dans la mesure où Levest ne protègerait pas des infections sexuellement transmissibles (IST), ce mode de contraception serait préconisé pour celles qui auraient un partenaire sexuelle fixe.

Malgré le fait que Levest serait à prendre à des heures fixes tous les jours; son avantage par rapport au préservatif serait que durant l’acte sexuel,  Levest ne nécessiterait aucune manipulation. Levest serait alors pour celles qui ne voudraient aucune contrainte durant les relations sexuelles.

Un autre avantage du Levest  lors de sa manipulation, serait que cette contraception ne nécessiterait aucune pose par un professionnel de la santé. Seule une ordonnance serait requise.

Comme tout médicament, Levest ne serait pas requis pour certaines femmes. En particulier :
  • Pour les mamans qui allaitent,
  • Les fumeuses,
  • Celles qui ont ou serait susceptibles d’avoir des problèmes de circulation et de caillot dans le sang,
  • Celles qui auraient des problèmes veineux (thrombophlébite),
  • Celles qui auraient une hyper tension artérielle (HTA),
  • Celles qui auraient eu un cancer du sein,
  • Celles avec des problèmes biliaires,
  • Celles qui auraient des problèmes cardiaques, de la migraine ou du diabète,
  • Celles qui ont connu la dépression,
  • Celles qui ne seraient pas totalement mobile,
  • Celles qui auraient eu une mini-AVC,
  • Celles qui durant une grossesse auraient eu la jaunisse, des cloques sur la peau ou des mouvements saccadés involontaires,
  • Celles qui auraient un niveau de prolactine élevé,
  • Celles qui auraient des maladies de l’intestin,
  • Celles qui auraient eu un SLE,
  • Celles qui auraient un trouble sanguin, et
  • Celles qui auraient une allergie à l’un des composants du médicament.

 Comment prendre Levest ?

 

Comment tout médicament, l’utilisatrice de Levest devrait suivre les instructions du médecin.

Un comprimé de Levest serait à prendre tous les jours pendant vingt-et-un (21) jours à compter du premier (1er) jour des règles. Une fois les vingt-et-un (21) comprimés terminés, l’utilisatrice observerait une pause de sept (7) jours, puis commencerait une autre plaquette.

Afin de ne pas se perdre, des flèches et des jours de la semaine seraient inscrits sur la plaquette.


Que faire en cas d’oubli ?
 

 

Tout dépendrait de la période du cycle auquel se trouve l’oubli, du nombre d’heures avant le constat et du nombre de comprimé oublié.

  • Un comprimé oublié de moins de douze heures (<12h) : il serait conseillé de prendre immédiatement le comprimé oublié et continuer la prise des pilules comme d’habitude.
  • Plusieurs comprimés oublié : il serait conseillé de consulter un médecin.
  • Un comprimé oublié de plus de douze heures ( >12h) :
    • Durant la première (1ère) semaine :
      • Si l’utilisatrice avait eu un rapport sexuel avant l’oubli, il serait conseillé de consulter un médecin.
      • Si l’utilisatrice n’avait pas eu de rapport sexuel avant l’oubli, il serait conseillé de prendre la pilule oubliée, et d’utiliser une méthode barrière durant les sept (7) jours qui suivent l’oubli en cas de rapport sexuel. Enfin, il faut finir la plaquette comme à l’accoutumer.
    • Durant la deuxième (2ème) semaine : il serait conseillé de prendre la pilule oubliée et de finir la plaquette.
    • Durant la troisième (3ème) semaine deux (2) options pourraient être prises :
      • Prendre la pilule oubliée, puis terminer la plaquette et ne pas observer de pause (commencer une nouvelle plaquette sans interruption), soit
      • Laisser tomber la plaquette et observer une pause de sept (7) jours y compris celui de l’oubli, puis commencer une nouvelle plaquette.

Il serait utile de savoir qu’en cas de vomissement ou de forte diarrhée jusqu’à quatre heures (4h) après la prise de la pilule, il se pourrait que le comprimé n’était pas assimilé par l’organisme. Dans ce cas, il faudrait que l’utilisatrice adopte les conseils à faire tel que si elle avait oublié de prendre son comprimé.

Les médicaments qui réduiraient l’efficacité de Levest

 

Il existerait des médicaments qui réduisent l’efficacité des pilules combinées. Dans ce cas, l’utilisatrice devrait toujours informer son médecin sur les médicaments qu’elle prend avant de commencer la pilule.

Trois (3) familles de traitements réduiraient l’efficacité de Levest :
  • Les antituberculeux,
  • Les barbituriques,
  • Les antiasthmatiques.

Aussi, si l’utilisatrice avait utilisé Levest comme moyen de contraception, il serait préférable qu’elle consulte un médecin.

Découvrez aussi :